Votre camion est en panne ? Foncez dans un garage poids lourds

Note :

Voilà un métier qui ne fait pas dans la dentelle ! Et pour cause : les garagistes poids lourds contrôlent, réparent et entretiennent des véhicules de plus de 3,5 tonnes. Autobus, camion frigorifique, véhicule aéroportuaire, semi-remorque… Chaque véhicule industriel possède ses particularités et chaque réparation représente un challenge pour les garages spécialisés.  Pleins phares sur ces établissements qui font rouler nos géants des routes.


La législation spéciale des poids lourds

Nul besoin d’être un as du volant pour comprendre qu’un poids lourd n’a pas les mêmes caractéristiques techniques qu’une Smart ou une Twingo. L’Etat soumet d’ailleurs leur vérification à une législation spécifique. Un poids lourd doit passer au contrôle technique tous les ans et les véhicules de transport en commun de personnes doivent subir une visite tous les six mois. Les garagistes poids lourds se doivent de vérifier plus de 200 points parmi lesquels les équipements de freinage, de direction, d’éclairage et de visibilité. Mais des vérifications supplémentaires sont prévues pour les véhicules de transports de personnes, de matières dangereuses, les véhicules écoles, les véhicules sanitaires ou de dépannage. 

Saviez-vous notamment que pour les bus transportant des personnes, les garagistes étaient chargés de contrôler les accès aux fenêtres et trappes de secours, les strapontins et le dispositif éthylotest anti-démarrage ? Quand il s’agit de la sécurité de nos véhicules industriels rien n’est jamais laissé au hasard.

Garages poids lourds, une mission de taille

Hydraulique, pneumatique, électricité, électronique… dans un garage poids lourds, on se doit de manier plusieurs spécificités et ce en atelier comme sur la route quand les circonstances le demandent. Nettoyer, vidanger, graisser, démonter, dépanner, contrôler font partie du vocabulaire quotidien des techniciens. Mais les enjeux sont beaucoup plus lourds qu’on peut le penser ! Les camions et autres véhicules industriels ne peuvent supporter la moindre erreur de mécanique qui serait préjudiciable non seulement en sécurité, mais aussi en temps et en argent pour l’entreprise chargée du transports des marchandises. Ainsi les garages poids lourds se doivent d’être rigoureux, observateurs, minutieux, du diagnostic à la réparation.

Mais les garages ont également l’obligation de travailler vite et de tenir les délais pressants des entreprises qui ne peuvent pas se passer longtemps d’un de leurs véhicules, gérer plusieurs commandes à la fois et commander des pièces dont la diversité suffirait à donner des maux de tête aux novices.

Mécanicien poids lourds, le couteau suisse des véhicules industriels

Le métier de technicien de véhicules industriels s’exerce dans une multitude de secteurs : dans un garage bien sûr, mais aussi dans des entreprises de transport, des sociétés industrielles ou agricoles, chez un concessionnaire, chez un constructeur de poids lourds, d’autocars, d’autobus et même chez un loueur de véhicules industriels.

Et cette vocation se doit d’arriver très tôt ! La plupart des professionnels se sont lancés dans ce métier après leur classe de troisième en préparant un CAP de Maintenance des véhicules automobiles option véhicules industriels. Mais aujourd’hui le métier laisse une place grandissante à l’électronique. On demande donc aux mécaniciens d'acquérir des outils de travail à la technologie de plus en plus pointue. Des compétences qui sont vite mises à profit puisque les garages de véhicules industriels ne cesse de chercher des bras lourds ! 

Retrouvez garage de poids lourds dans votre département