Petites histoires des salles obscures

Note : 5
La salle de cinéma est le lieu magique où un film rencontre son public. Sans projection et sans public, un film n’est pas vraiment un film. L’histoire et le pouvoir du film acquièrent une toute autre dimension lorsque les spectateurs s’installent confortablement dans leurs sièges, que les lumières s’éteignent et que l’écran géant commence à diffuser ses images.

Une habitude ancrée dans les comportements 

Malgré la multiplication des moyens de voir des films différemment et sur d’autres écrans, le cinéma reste un spectacle apprécié des français. Les salles obscures attirent toujours le public. A l’origine du cinéma, au début du XXe siècle, les spectateurs, jusque-là habitués aux spectacles vivants (théâtre, music-hall, forains) étaient curieux d’expérimenter cette attraction inhabituelle : des images animées projetées sur grand écran. Aujourd’hui, la quasi-totalité des salles de cinéma est équipée en numérique et de nombreuses salles proposent des films en 3D. Les salles de cinéma ont fait du chemin, évoluant conjointement avec les technologies de l’image et du son. 

Le business des salles obscures

Contrairement à d’autres pays, en France les films sortent le mercredi. Mais cela n’a pas toujours été le cas. C’est un choix stratégique fait pour optimiser la fréquentation des salles de cinéma. En choisissant le mercredi, jour de repos des enfants et collégiens (qui viennent à chaque fois chaperonnés par un ou plusieurs accompagnateurs), les salles obscures ont voulu inciter le plus grand nombre à découvrir les films sur cette journée de repos. Le bouche à oreille faisant ensuite son travail pour remplir les salles le week-end, jours particulièrement prisés par les spectateurs. Alors, même si les rythmes scolaires ont été plusieurs fois modifiés et que certains souhaiteraient que notre système se calque sur celui des américains (sorties le vendredi) le système a fait ses preuves dans l'hexagone. 

Des salles insolites à Paris 

Plus qu’une expérience artistique, certains cinémas rivalisent d’ingéniosité pour faire passer au spectateur un moment inoubliable. Alors que certaines salles respirent les matériaux neufs, d’autres sont chargées d’histoire.
 
Le Louxor à Paris a tout récemment été rénové pour dévoiler un lieu dans lequel le spectacle se passe aussi bien sur l’écran que sur les murs de l’établissement. Un style Art Déco inspiré de l’Egypte Antique qui a été inscrit sur l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. La Géode est le cinéma le plus rond de la capitale. A l’intérieur de cette gigantesque sphère se loge une salle de 400 places et un écran de 1000m2. Le spectateur se retrouve propulsé au cœur de l’action.
 
Au Palais de Tokyo la salle Mademoiselle est une salle haut de gamme de 25 places avec fauteuils XXL, repose-pieds et petite table personnelle. La salle propose des soirées culinaires à thèmes durant lesquelles un chef cuisine en fonction du sujet du film et sert chaque plat à un moment précis. Une expérience multi sensorielle!
Toujours à la pointe de l’innovation, Luc Besson a imaginé avec les cinémas Europacorp un multiplexe mêlant technologie, confort et divertissement. Immergé dans le monde du cinéma, le spectateur a un choix immense avec une séance toutes les dix minutes. Dans les salles « First » il peut même regarder un film allongé. Le confort absolu.
 
Le cinéma est et reste l’un des divertissements favori des français. Avec un large choix de films chaque semaine, les salles obscures ne sont pas prêtes de disparaître. Evoluant conjointement avec nos envies, les différents lieux de projection rivalisent d’ingéniosité pour faire passer un moment unique à chaque spectateur. 
 
Marie - le 27/05/2016

merci pour les adresses de ces jolis cinémas

Retrouvez théâtre et salle de spectacles dans votre département