Adieu le froid, vive l’isolation de votre maison !

Note :

L’hiver chez vous, il peut faire un froid polaire et pourtant, même en grelotant, votre facture d’énergie est plutôt salée. Un problème de chauffage ? Pas seulement. Vous jetez peut-être votre argent par les fenêtres, le toit et même le sol. Comprenez : votre maison est une vraie passoire. Quand on a froid, on se couvre et c’est valable aussi pour un logement. Voici donc quelques conseils pour mieux isoler votre cocon. 


Qu’est ce qu’un logement mal isolé ?

C’est logique : l’énergie la moins chère est celle-qui n’est pas dépensée. L’ADEME, agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, préconise une température de 19 °C dans les pièces d’une maison pour se sentir bien. Mais avoir chaud, ce n’est pas seulement une question de température. Votre chauffage peut être réglé à 22 °C et vous grelottez tout de même. Ne soyez pas en froid contre votre système de chauffage, car si l’air entre de toute part, il aura beau tourner à plein régime, il ne vous réchauffera pas et vous payerez de plus une facture énergétique sacrément salée ! 

Autrement dit : pour avoir chaud, il ne faut pas pousser les radiateurs à fond, mais partir à la chasse aux courants d’air. D’une manière générale, on dit que l’air froid entre de 30 % par le toit, 25 % par les murs, 15 % par les fenêtres et 10 % par le sol. Pour limiter ces déperditions de chaleur, il n’y a qu’une seule solution : mieux isoler votre logement. Si vous êtes un bricoleur averti, vous pourrez vous lancer vous-même dans ces travaux. Mais les sociétés d’isolation auront évidemment la meilleure expertise et le matériel adapté pour calfeutrer votre intérieur.

Comment mieux isoler une maison contre le froid ?

La priorité numéro un ? Passer au peigne fin chaque recoin de votre maison. Une fois que vous avez détecté d’où venaient les courants d’air, il ne vous restera plus qu’à colmater. Chaque source de déperdition exige un matériau adapté. Si vous perdez de la chaleur par vos fenêtres, vous pourrez notamment investir dans un double vitrage.

Le problème vient de vos combles ? Optez pour des isolants en matières écologiques comme la laine de bois, le chanvre, la ouate de cellulose. Vous évitez ainsi que l’air chaud (qui monte à l’inverse de l’air froid) s’en aille trop rapidement. Si vos travaux d’isolation concernent un mur ou un toit, piochez parmi la laine de verre, la laine de roche ou le polyuréthane qui sont aujourd’hui les isolants le plus performants du marché. 

Bon à savoir : la pose d’une solution d’isolation sur une toiture est aujourd’hui éligible à de nombreuses aides fiscales :  TVA réduite à 5,5 % et crédit d'impôt de 25 % sur les dépenses de fournitures et de main-d’oeuvre. Alors autant en profiter pour vite se réchauffer !

Marre de vos voisins ? Pensez à l’isolation phonique !

Fatigué d’entendre votre voisin jouer de la flûte ou les voitures circuler en bas de chez vous ? Pensez à renforcer l’isolation acoustique de votre logement. Pour réduire les bruits (et donc le stress et la fatigue), plusieurs solutions s’offriront à vous : renforcer le vitrage de vos fenêtres, installer un plafond acoustique ou recouvrir vos murs d’un isolant en mousse ou en fibre. Si vous habitez près d’un aéroport, la solution se devra être plus radicale en renforçant en plus l’isolation de votre toit afin de réduire cet étourdissant vacarme. Mais la paix chez soi, ça n’a pas de prix !

Retrouvez isolation de la maison dans votre département