En tente, mobil-home ou caravane, notre guide du camping pour tous !

Note :

Votre connaissance du camping se résume aux marronniers des reportages d'été ou aux films éponymes ? À l'inverse, vous êtes un vétéran des sanitaires et un professionnel du montage de tente en 10 secondes et 5 centièmes ? Dans les deux cas, quelques conseils ou de nouvelles adresses de choix ne pourront qu'enrichir vos prochaines vacances.


La France a une certaine réputation quand il est question de camping, voire toute une culture entourant cette pratique souvent estivale. Le camping, c'est un art de vivre pour beaucoup, une seconde famille, un espace de liberté comme de réconfort. Souvent pratiqué sur terrain fermé, la grande aventure et l'évasion d'un camping sauvage restent cependant quant à eux extrêmement minoritaires au contraire de l'idéalisation que l'on pourrait s'en faire.

Camping dit « classique » – avec plus ou moins de prestations –, naturiste, original/insolite/alternatif, sauvage, en bivouac, de luxe ou discount, le pays compte aux environs de 11.000 terrains référencés et autant d'autres lieux plus ou moins légaux pour planter sa tente ou stopper son véhicule, c'est dire si le choix est vaste ! Et entre baisse du pouvoir d'achat et hausse du standing de ces campings – demeurant tout de même plus abordables majoritairement qu'une location en dur – les vacanciers continuent à plébisciter ces escapades accessibles à tous.

 

De l'art de choisir son habitat

En 2014, avec quasiment 70 % de l'occupation des campings par 13 millions de français et les 30 % restant, logiquement, par des étrangers, la fréquentation a été globalement en hausse. Et ce, comme durant ces dix dernières années en ne comptant uniquement que les pratiques de camping dites « à emplacement ». Référencer tous ceux se baladant une tente sur le dos ou dans un van aménagé étant tout bonnement impossible.

Mais tous n'optent pas pour la toile et les piquets, puisque les mobil-homes et chalets, notamment, se taillent une notoriété toujours plus importante à coups de « grand confort ». Avec une population usuellement partagée entre jeunes voyageurs sans le sous munis de tentes rafistolées et familles ou personnes plus âgées leur préférant ce confort d'une maisonnette ou caravane toutes équipées, les budgets et exigences peuvent varier du tout au tout. Mais pour une tente comme pour un logement aux parois plus épaisses, choisir son matériel peut – et devrait – relever de l'expertise et non seulement du hasard ou du prix. Ainsi, une tente devra être choisie en fonction de son matériau (coton ou polyester), de son modèle (temps chaud, trois/quatre saisons, hiver) ou de sa forme (igloo, tunnel, avec chambres multiples ou simple), voire même de sa couleur (respect de la nature ou visibilité parmi des centaines d'autres) pour une utilisation appropriée et agréable. Opter pour une tente conçue pour résister aux températures au dessous de zéro peut, par exemple, vous causer quelques légers soucis de confort en période de canicule et si vous l'aviez choisie pour son look et/ou son prix. De même, le poids du matériel n'a potentiellement aucune conséquence en camping à emplacement, mais prend une toute autre dimension lorsque l'on doit parcourir l'entièreté du Pacific Crest Trail, du GR20 ou gravir l'Everest.

Côté mobil-home, caravane ou camping-car, même principe qu'un yacht de luxe : sur une surface limitée, tout ou presque est possible selon vos envies. Mais moins une question de contraintes de matériaux ou de climat, ici c'est le budget qui fait tout, en achat comme en location. Un camping-car ou un mobil-homme répondront ainsi peu ou proue aux mêmes critères et bien qu'il faille prêter attention à la solidité des matériaux – et à la puissance du moteur pour celui sur roues – tout le reste peut s'adapter aux envies de celle ou celui y mettant le prix. Que vous posiez alors le logement de votre choix de manière permanente ou temporaire en camping 5 étoiles ou non classé, voire même en pleine nature, ce que vous aurez choisi se connectera avec d'autres critères : ceux de l'environnement.

 

La destination : presque moins importante que les prestations !

Hormis l'exception de l'expédition en montagne ou tout du moins hors de toute installation, les prestations et services sont – encore plus avec le temps – d'une importance capitale pour des campeurs toujours plus exigeants. Bien choisir votre camping revient donc fréquemment à sélectionner une palette de prestations et infrastructures large, tout comme un service et une qualité irréprochables. Parce qu'en effet, largesse de choix ne signifie pas qualité et inversement. Par ailleurs, le système d'étoiles des quelques 6000 campings classés ne repose quant à lui que sur des spécificités techniques telles que la taille des emplacements, la capacité ou qualité des équipements sanitaires, la surface globale du camping ou encore les protocoles de sécurité mis en place. Autant dire, pas forcément ce que privilégient les campeurs en premier lieu, ceux-ci désirant plutôt tout « à domicile » accompagné d'une hygiène impeccable. Gare donc aux mauvaises surprises de campings étoilés n'ayant que peu de services, d'amabilité ou encore de maintenance et de sécurité, bien que la concurrence tende à tirer l'ensemble des établissements vers le haut.

Du coup, afin de profiter du meilleur séjour possible, sachez déjà que partir en camping à emplacement c'est très fréquemment partir en bord de mer ou de fleuve avec une écrasante majorité des campings sur les côtes, le Languedoc-Roussillon arrivant en tête des régions au palmarès du nombre de campeurs, suivi par la région Paca. La Vendée possédant, quant à elle, le plus grand nombre d'installations de camping du pays. Installations qui varient et arrivent à offrir des classiques piscines ou terrains de jeu, au village miniature complet livré avec son épicerie, boucherie, boîte de nuit, sa boulangerie, etc. Le mieux restant non seulement de se fier au visuel du lieu de vacances, mais aussi de recouper les références en ligne avec circonspection. Cette prudence se justifiant par le fait que de nombreux faux avis encensant ou descendant tel ou tel camping innondent internet.

Il est donc essentiel de multiplier les sites de référence, le label Qualité Camping pouvant aider à partir en toute confiance avec ses cinq critères et ses contrôles de mille campings triés sur le volet. Avoir de l'eau chaude ou froide, plus ou moins de branchements électriques et d'appareils à disposition, vérifier la localisation et l'aspect du camping via Google Earth ou se fier au bouche à oreille si on le peut sont également à prendre en considération pour vous orienter vers plus ou moins d'étoiles et l'un ou l'autre des campings.

 

Du camping familial au village de luxe, il y en a pour tous les budgets et toutes les envies
 

Les prix peuvent varier du simple au double, voire davantage encore entre des emplacements équipés en branchements et sanitaires basiques ou un service luxueux où rien n'est laissé au hasard dans un cadre tenant plus du club de vacance haut de gamme que de l'expédition de baroudeur. Demander des informations sur le pourquoi de ce prix et le détail des prestations va d'ailleurs tout à fait de soi : ne vous sentez pas gêné(e) de vous en assurer par écrit. Les réponses qui vous seront apportées donneront le ton de l'accueil général et du sérieux de votre potentiel lieu de villégiature. Vérifiez également quelles prestations sont incluses ou annexes, le prix pouvant s'envoler si vous vouliez vraiment avoir une connexion internet, par exemple, et que vous pensiez qu'elle allait de soi alors qu'elle coûte en réalité 1.882 euros la demi-seconde.

Il devient d'ailleurs difficile, pour certains domaines, de continuer à parler de camping tellement la limite devient floue d'avec un village vacance ou un hôtel à thème. Le Domaine du Colombier, Les Tournels, Le Brasilia ou le Club Farret prenant des airs d'hôtels tropicaux alignant les cabanons ostentatoires. Quelle limite ou différence, dès lors, d'avec l'essor des cabanes construites dans les arbres ou d'avec ces huttes tapissant les plus belles plages du monde ? La beauté du camping et son atout majeur restant alors probablement qu'avec une toile et quelques piquets et arceaux, il vous reste possible d'aller où bon vous semble ! Enfin presque, car attention à la législation, très pointilleuse sur les endroits pouvant accueillir des campeurs ou bivouacs (camping d'étape dans une pratique sportive).

Et puis, si vous n'arrivez pas à vous décider où que vous ne pouvez simplement pas vous permettre de partir, reste le jardin ou votre salon, une bonne cabane de couvertures et de l'imagination pouvant vous assurer le minimum de dépaysement vital à défaut de grands espaces !

Retrouvez camping dans votre département