Franprix, le supermarché de la proximité


A Paris, il y avait la tour Eiffel, Montmartre, les danseuses du Moulin Rouge et…. Franprix ! La chaîne s’est aujourd’hui délocalisée hors de ses frontières historiques, mais l’arrivée de la chaîne en province est récente : le premier Franprix hors de la capitale est lyonnais et date de 2004. Une ouverture  tardive quand on sait que l’enseigne a été créée en 1958 ! 

Franprix, le supermarché des parigots

A l’époque, Jean Baud, le fondateur de Franprix et parisien pur souche, veut offrir aux citadins pressés, un endroit pratique pour faire leurs courses. Fini les allées labyrinthiques des supermarchés et hypermarchés souvent excentrés, Franprix s’installe aux coins des rues avec les promesses de simplicité et de prix attractifs. Petit à petit, les Parisiens délaissent le caddie au profit d’un panier. En 1989, Jean Baud innove en se lançant dans le hard discount avec Leader Price. Un empire des supermarchés est né. En vendant son groupe au géant Casino en 1997. Jean Baud devient milliardaire, mais au prix d’une interminable guerre judiciaire qui l’opposera à son acheteur.

La nouvelle stratégie de Franprix

En s’emparant de Franprix, Casino se lance dans une grande opération de redynamisation de l’enseigne. Et le chantier est de taille ! Le parc des magasins fonctionne alors en franchise et les supermarchés sont loin d’offrir la même qualité de service. Inégalement rénovés, parfois mal tenus, les magasins offrent souvent l’image d’un grand bazar confus qui serait plus facilement pardonnable si Franprix était imbattable sur les prix. Or, c’est loin d’être le cas. L’enseigne affiche des tarifs 18 % au dessus de la moyenne nationale et les étiquettes varient même d’un magasin à l’autre. Un grand ménage s’imposait donc pour espérer regagner la confiance des clients qui boudaient l’enseigne. 

Aux grands maux, les grands remèdes : Casino change le logo de l’enseigne, unifie ses magasins et se lance dans une stratégie de baisse des prix, accompagnée de promotions régulières pour les clients fidèles. Pour monter en puissance, et séduire une clientèle plus aisée et citadine, Franprix lance également sa propre gamme d’épicerie fine. L’enseigne de proximité s’est refait une santé, mais le chantier est loin d’être achevé…

Quand Franprix se met au vert

Pour redorer son blason, Franprix parie également sur l’environnement. Et cela va beaucoup plus loin que le simple service de livraison en voiture écologique ou une gamme de produits bio ! En effet, en 2012, dans un souci de réduire son impact environnemental et d’éviter les sempiternels bouchons parisiens, le groupe a l’idée de se ravitailler par voie fluviale.

Chaque jour, un arsenal de bateaux navigue sur la Seine jusqu’au pied de la tour Eiffel. Le port du Bourdonnais, quai Branly, voit se décharger quotidiennement 450 tonnes de marchandises qui prennent ensuite le chemin de quelque 80 supermarchés parisiens. Ce mode de livraison original a permis ainsi de réduire de près de 40 % les émissions de dioxyde de carbone. Chez Franprix, certaines idées ne prennent pas l’eau !