Auchan, l’hypermarché à tout bout de champ !


« Pour vivre heureux, vivons caché » tel est la devise de Gérard Mulliez. Erigeant le culte du secret en art de vivre, cet homme de 75 ans, première fortune de France, fuit les caméras comme la peste. Son empire parle de lui-même. Kiabi, Saint-Maclou, Boulanger, Pimkie, Leroy-Merlin, Décathlon… tous appartiennent à sa famille et ce grâce à un seul de ses succès : celui d’Auchan. 

Auchan, le vaisseau amiral de l’empire Mulliez

Tout débute dans les années 60 à Roubaix. Alors que Gérard Mulliez est contremaître dans l’entreprise familiale de textile, il s’offre un voyage pour les Etats-Unis et y découvre le nouveau monde de la grande distribution. C’est le déclic ! A son retour, Gérard s’installe dans une usine désaffectée de 600 m2 dans le quartier des Hauts-Champs à Roubaix. Le jeune entrepreneur décide de reprendre le nom de ce quartier et en simplifie l’orthographe pour arriver en tête dans les annuaires. Le premier Auchan ouvre ses portes en 1961 et propose des produits à profusion en libre-service, une véritable révolution ! Pourtant, les clients n’affluent pas et pendant quatre ans, Gérard Mulliez et ses compagnons d’aventure ne gagneront pas un centime. Mais un beau jour, Gérard a une idée : casser les prix du whisky pour attirer les hommes dans son magasin. L’alcool a la même marge, très basse, que la bouteille d’eau. Les têtes gondoles sont crées, la clientèle afflue et Auchan entame une croissance qui ne s’arrêtera plus.
 

Auchan, le supermarché proche des gens

« La vie Auchan. Tout pour la vie », « La vie la vraie », « La vie Auchan, elle change la vie », « Vivons mieux, vivons moins cher », « Et vous la vie, vous l’aimez comment ? ». Voilà plus de 30 ans qu’Auchan place la vie au cœur de son positionnement. Auchan, c’est l’hypermarché anti-bling-bling, le magasin proche des gens avec un vrai sens paysan comme en témoigne son emblème, le rouge-gorge. Mais Auchan ne se contente pas de remplir quotidiennement le caddie des Français, elle veut être leur complice dans (presque) chaque champs de leur vie. C’est pourquoi la marque se décline aujourd’hui à tous bout de champ.  Auchandrive (service de livraison), Auchantraiteur, Auchanvoyages (agence de voyages), Auchantélécom (téléphonie mobile), Auchanfioul, Auchan photo, Auchanbilleterie (vente de places de spectacle), Auchanpro (service pour les professionnels de la restauration)… la marque est devenue une véritable galaxie qui cache une myriade d’enseignes. Dans le jargon commercial, on appelle cela une stratégie « cross-canal » et la filiale Immochan en est sans doute le plus brillant exemple puisqu’elle promeut, commercialise, exploite et gère des centres commerciaux sous la bannière de la marque rouge et verte. Auchan ne fait pas que rendre nos vies plus belles, elle est absolument partout dans nos vies ! 
 

Auchan : un empire tentaculaire

Echapper au groupe Auchan est aujourd’hui quasiment mission impossible. Même si vous prenez la clé des champs dans de lointaines contrées comme l’Argentine, la Chine ou la Russie, un magasin de la marque se rappellera toujours à votre bon souvenir . Sur ses 516 hypermarchés, Auchan n’en possède d’ailleurs que 120 en France, c’est pour dire combien elle est désormais l’empereur de la grande distribution. Pourtant dans l’Hexagone, on dit l’enseigne fatiguée. Le boom des hard-discounters à l’instar de Lidl n’est pas étranger à cette petite baisse de régime. Mais Vianney Mulliez, fils de Gérard et nouveau PDG du groupe, ne compte pas tomber sur le champ de bataille. En 2014, Auchan s’est allié à Super U pour acheter moins cher aux multinationales de l’agroalimentaire et préserver ainsi leurs marges. La vie, Auchan l’aime aussi avec de colossaux profits !