Transformez vos idées en réalités avec un architecte de confiance !

Note :

Intérieurement, vous avez toujours désiré ce balcon panoramique au sol de verre semi-précieux, ce jacuzzi sous puits de lumière et alimenté par géothermie ou encore ce sauna troglodyte à énergie éolienne. Et bien devinez quoi ? Un architecte peut s'occuper de tout cela ! Ou alors et sans laisser son imagination s'emballer, simplement refaire votre cuisine à votre goût.


Avec quelques 30.000 architectes référencés en France, vous avez l'embarras du choix pour accomplir de la plus petite rénovation au projet pharaonique – cette pyramide habitable de 829 mètres de haut recouverte de feuilles d'or que vous aviez toujours voulu voir trôner au centre de Paris – pour lesquels vous avez mis de côté tout ce temps. Le moment est enfin venu de passer à la réalisation en commençant par mettre sur papier – lisez, sur plans –  toutes ces envies scintillantes flottant dans votre esprit impatient et probablement trop ambitieux. Mais par où commencer et comment ne pas faire d'erreurs dans ces labyrinthes que peuvent vite devenir la législation concernant les constructions ou encore le code de l'urbanisme ? Entre en jeu l'architecte, règles et crayons dans les holsters, armé(e) de ses qualifications et des garanties d'une profession hautement contrôlée. Mais quand bien même il est quelque peu difficile de cacher une architecture complètement ratée, les vices de procédure ou défauts structuraux existent tout de même et peuvent coûter chers en temps comme en argent. L'architecte se doit donc de devenir votre meilleur allié pour un projet le plus efficient possible et bien le choisir s'avère moins évident que prévu.

 

L'architecte, ce médecin qui s'ignore

 

Renzo Piano, célèbre architecte italien, disait qu'un de ses confrères, s'il était qualifié, se devait d'être à l'image d'un « bon médecin : au-delà de la parole exprimée ». De même qu'il ou elle se devait de savoir qu'« interpréter une commande est un exercice délicat ». Et indéniablement, le meilleur conseil qui puisse être donné quand il est question d'architecture est ainsi de faire se rencontrer attentes et propositions des deux parties. Que quelque chose s'opère à de nombreux niveaux en se basant sur un professionnalisme solide, oui, mais aussi et surtout en considérant les goûts, impressions et sensibilités de chacun et principalement du client, bien évidemment. On vous le répète partout, dans le privé comme ailleurs, mais pour beaucoup de relations réussie : la communication est la clef ! Plus concrètement, il convient en premier lieu de vérifier que l'architecte en question, s'il est engagé pour une, plusieurs pièces ou une habitation complète, voire même pour des bureaux ou espaces publics et industriels, a de l'expérience dans les spécialités concernées. Il s'avère par exemple que seules 5 à 7% des maisons individuelles sont prises en charge par des architectes. Ainsi, nombre d'entre eux ne seront pas les plus à même de prendre part à votre projet et, le cas échéant, d'y être les plus compétent(e)s.

Les maisons individuelles ne sont pas les plans les plus intéressants, rapportant le plus ou pris en charge par des agences d'architecture de renom, celles-ci leur préférant des projets de plus grand prestige. L'architecte libéral aillant de nombreuses réalisations à son actif du type voulu – ces dernières vous plaisant par ailleurs – et dont il peut vous fournir la preuve photographique pourrait ainsi devenir votre meilleur pari. Que vous souhaitiez simplement qu'il ou elle réalise les plans ou vous accompagne au fil du processus de choix du terrain, de la conception du projet, du montage financier, des démarches administratives (permis de construire, déclaration au cadastre,…) ou durant l'appel d'offre pour départager les entreprises les plus compétitives et ce jusqu'au suivi du chantier, à la réception des travaux et remise des clefs, ce professionnel est un soutien de poids. De fait, sa principale mission est d'être à l'écoute et de faire de votre projet une réussite à moindre coût et pour la meilleure qualité possible. L'image de l'architecte peut être celle d'une profession onéreuse, mais c'est en réalité un investissement qui peut vous faire économiser beaucoup, à plus grande échelle et sur le long terme. En effet, accélérer les délais administratifs de par son expertise ou ses connexions, connaître les professionnels les moins chers ou pouvoir tirer les prix vers le bas, accélérer un chantier tout en maintenant une qualité optimum évitant des désagréments futurs pouvant coûter chers en réparation, tout cela n'est pas négligeable et parfois même meilleur marché.

 

Une profession hautement réglementée

 

N'est pas architecte qui veut, malheureusement, mais surtout heureusement pour vous ! Seuls ceux aillant non seulement suivi les études idoines en cinq ans (DPLG, Diplômé Par Le Gouvernement, par exemple), mais appartenant également, et surtout expressément, à l'Ordre des Architectes peuvent prétendre à ce titre. Si un professionnel se disant maître d’œuvre ne peut vous fournir une attestation récente de son appartenance à l'Ordre ou ses assurances, notamment en responsabilité civile ou malfaçon, mieux vaut aller voir ailleurs... et vite. De plus, s'il ou elle se prétend architecte, il ou elle s'expose à des peines d'amendes et/ou d’emprisonnement puisqu'il s'agit d'un délit d'usurpation de titre. Un premier tri ainsi fait, vous pouvez vous rendre sur l'annuaire internet de l'Ordre pour être certain(e) de ne pas faire d'erreur et enfin entrer dans le vif du sujet. Et entrer dans le vif du sujet, c'est avant tout dresser un contrat le plus complet possible, et ce, quand bien même toutes les variables ne sont pas encore entre vos mains ni entre celles de l'architecte. L'Ordre des Architectes propose des contrats types à cette fin et le CAUE (Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement) de votre région peut vous offrir conseils et assistance gratuitement et sur simple demande.

Ce qu'il est primordial de principalement surveiller se résume à deux critères : le coût et le temps. En effet, si un(e) architecte vous oppose que sans les devis des entreprises, aucun budget prévisionnel ne peut être dressé ou que les délais peuvent varier, il est plus que judicieux de fixer tout de même – et par écrit – un plafond maximum ne pouvant être dépassé. Et ce en terme de prix comme de retards éventuels, fréquents sur les chantiers et pouvant entrainer des indemnités… si celles-ci étaient prévues au contrat, bien évidemment ! Les conditions suspensives ne sont pas non plus à négliger en cas d'imprévu majeur. Enfin, aussi réglementée que soit la profession, le point le plus dangereux à ne pas prévoir en amont reste la rémunération qui est laissée, elle, libre. Au forfait pour de petits projets, au pourcentage (généralement entre 8 et 15 % du coût total des travaux) pour la majorité des constructions, toutes les parties prenantes doivent s'accorder au plus vite pour éviter les discordes en aval. S'il ne s'agit que de conseils ou d'interventions ponctuelles, le paiement à l'heure (vacation horaire) est également envisageable, mais concerne peu de cas.

 

Le bon architecte pour le bon projet : un métier en plein tournant décisif

 

Il faut savoir qu'en deçà de 170m², l'intervention d'un architecte reste à la discrétion du particulier pour les projets personnels. Si vous êtes un as en bâtiment et/ou comptez investir dans une tiny house que vous construirez de vos mains expertes, grand bien vous fasse. Au-delà, l'architecte est obligatoire. Mais même pour un projet modeste et comme énoncé plus haut, il peut être avantageux de faire appel à ce corps de métier pour un rendu en toute logique de bien meilleure qualité ! Qui plus est avec des démarches simplifiées en espérant justement que l'architecte choisi(e) ne vous mène pas dans l'impasse du refus de permis ou dans les plaines infinies des pièces manquantes au dossier. Il ou elle est en toute logique censé(e) accélérer votre dossier et vos projets, pas y ajouter des mois de déconvenues. Qui plus est, avec une profession s'engageant dans le tournant des nouvelles technologies, des énergies durables, de la construction passive (voire positive) et de l'architecture responsable, il vous faudra surtout beaucoup discuter de vous, vos envies, goûts, votre entourage, votre mode de vie et implantation géographique comme topographique. Avec un architecte, vous optez pour du sur mesure, dans votre budget et selon votre philosophie de vie. Vous voulez que votre habitat soit indifférenciable de la nature environnante, même à l'aide d'un détecteur de chaleur et en même temps soit auto-suffisant ? C'est faisable. Vous avez plutôt un penchant pour les forteresses de solitude gigantesques et clinquantes, à la domotique futuriste et impeccable ? C'est possible aussi. Dans la mesure de vos moyens, l'architecte fera au mieux et ne doit donc pas vous sembler revêche à aucun moment ou fermé(e) à l'innovation si tant est que vos idées ne soient pas techniquement infaisables.

Enfin, privilégiez quelqu'un de géographiquement proche du chantier et suffisamment disponible, dans la mesure du possible, qu'il ou elle soit souvent présent(e) tout en pouvant dédier du temps au projet sans s'épuiser en transports. D'ailleurs, si vous avez l'occasion de visiter des réalisations déjà existantes du professionnel qui vous intéresse, ne la manquez pas ! Notez également que l'enthousiasme de l'architecte vis à vis du projet doit presque être aussi grand que le vôtre. Pour résumer, le meilleur choix possible sera donc celui d'une personne avec qui vous lierez un rapport professionnel, mais également presque amical avec, surtout, une émulation et une passion mutuelles ! Le courant doit passer et si des malaises surviennent assez rapidement, un autre choix est de mise. Mais peut-être étiez vous à la recherche d'un architecte d'intérieur, plus spécifiquement spécialisé dans l'habitation donc, et s'occupant fréquemment de rénovations ou changements dans une construction déjà existante ? Le principe reste le même, bien que ce professionnel sera peut-être plus à même de mener des projets plus modestes et de réinventer votre intérieur à loisir. Partir de zéro ou changer au cas par cas, le secret est en définitive de savoir véritablement ce que l'on souhaite ou de trouver celui ou celle qui saura mettre les mots et réalisations justes sur des envies envies parfois confuses. Le tout devant laisser une impression d'adéquation et d'évidence pour vous et ceux qui profiteront des travaux !

Retrouvez architecte dans votre département