Annuaire téléphonique des professionnels du 46 (Lot)

Lot
Capitale historique du Quercy, lovée dans les méandres du Lot, Cahors se pare d’un patrimoine architectural d’une saisissante beauté.
Ses ruelles tortueuses abritent de riches hôtels particuliers et mènent vers la Cathédrale Saint-Etienne ou le pont Valentré, les deux joyaux de la cité. Pas étonnant que Cahors soit un centre touristique majeur du département. D’autant que la ville peut s’appuyer sur des équipements culturels de premier plan à l’instar de son théâtre à l’italienne, de son auditorium ou de ses deux cinémas. Si le tourisme représente une part non négligeable de ses revenus, Cahors vit également de l’agriculture et plus particulièrement de la vigne.
 
L’AOP Cahors en est son fière représentant. Depuis le Moyen-Âge, Henri III, François Ier et les papes ont craqué pour lui, reconnaissable entre mille grâce à sa couleur sombre. Un dicton dit d’ailleurs : « Si tu vois tes doigts à travers la robe du vin, alors ce n’est pas du Cahors ». Saviez-vous que la ville Figeac, le numéro deux du département, était le lieu de naissance de l’archéologue Champollion qui découvrit la pierre de Rosette ? Pour honorer sa mémoire, la ville a donnée son nom à un lycée, un musée, une place. Plusieurs commerces et entreprises brandissent également son nom en devanture. 
 
Si au même titre que Cahors, Figeac est classée « Ville d’Art et d’Histoire », elle est également tournée vers l’avenir grâce notamment au dynamisme de son secteur numérique et de ses deux sous-traitants aéronautiques de renommée internationale : Ratier-Figeac et Figeac Aero. Rocamadour et Gourdon sont également deux villes importantes du département. Connues pour leurs riches patrimoines, elles font la part belle au tourisme, à la gastronomie, mais également à l’artisanat.
 
D’ailleurs, près d’un professionnel du département su 5 travaille dans ce secteur. Joailliers, tapissiers-décorateurs, peintres et autres potiers sont les témoins et acteurs de la créativité artistique du Lot.