Annuaire téléphonique des professionnels du 15 (Cantal)

Cantal
Que serait l’Auvergne sans son Cantal ? Quand on pense à cette région française nous vient toujours en tête l’image de ses volcans… Et justement, le Cantal les abrite tous !

C’est même grâce au parc régional des volcans d’Auvergne et au grand site National du Puy Mary que le tourisme représente 15 % du PIB du département. Il faut dire que tous les étés des centaines de milliers de touristes randonnent sur le plus grand volcan d’Europe qui occupe un tiers du département. Les 167 hôtels et les milliers de restaurants du Cantal ne désemplissent pas pour autant en hiver. On raconte même que c’est dans la station de ski de Lioran, situé dans le Massif Central, que les sports d’hiver ont pris leur envol. Le sport dans le Cantal est définitivement une activité sacrée.

Si la généreuse nature cantalienne attire les touristes, elle est également à l’origine de bon nombre de richesses. En effet l’exploitation forestière est l’un des points forts de son économie. Une importante usine de menuiserie à Ydes emploie notamment plusieurs centaines de professionnels. Sans oublier bien sûr l’élevage de bovins de la race Salers ou la production de fromages tels que le mythique cantal ou bleu d’Auvergne qui font la renommée du département en France et à l’étranger. 
 
Mais le Cantal accueille aussi plus de 3 000 entreprises artisanales spécialisées notamment dans la fabrication de parapluies. Aurillac, la préfecture du département, assure la moitié de la production française au point d’être désignée comme la capitale historique du pépin. Chaque année, ce sont près de 300 000 produits qui sortent de ses usines.

Depuis 1884, la marque Piganiol, connue pour l’excellence de son savoir-faire, en est d’ailleurs leur meilleur ambassadeur.