Annuaire téléphonique des professionnels du 07 (Ardèche)

Ardèche
Certains guides touristiques s’amusent à comparer l’Ardèche au Far West. Il est vrai que ses paysages de rocs et ses gorges profondes peuvent parfois évoquer les grands canyons de l’Ouest américain. Mais en Ardèche, il n’y a pas de saloons, pas plus que de cow-boys.

Certes, l’économie du département est encore bien tournée vers l’agriculture. Ses fleurons ? Ses châtaigneraies, les arbres fruitiers de la vallée du Rhône, son vignoble des Côtes-du-Rhône du Nord et ses fromages comme le picodon et le Saint-Félicien. Bref, des activités bien loin de l’agriculture industrielle américaine.  En réalité, ce qui fait la richesse de l’Ardèche ce n’est pas sa vague ressemblance avec les Etats-Unis, mais bien ses professionnels. Qu’ils travaillent dans la tannerie à Annonay, dans la bijouterie dans le bassin du Cheylard ou encore dans la centrale nucléaire du Cruas, ils contribuent tous à faire tourner l’économie du département dont Privas est le chef-lieu.

La ville doit d’ailleurs sa richesse à l’excellence de la société agro-alimentaire Clément Faugier qui fait d’elle la capitale du marron glacé et de la crème de marrons. Mais la préfecture de l’Ardèche ne compte pas beaucoup d’autres entreprises et peu d’habitants et c’est bien là le problème majeur du département. Afin de remédier à ce manque de grande agglomération, le projet « Métropole Drôme-Ardèche » devrait sortir de terre. Cette grande métropole concentrerait plus de 300 000 habitants et quelques milliers d’entreprises afin de concurrencer les puissantes agglomérations de Lyon, Grenoble et Saint-Etienne. En attendant, l’Ardèche devra compter sur ses commerces, ses services et son secteur touristique qui est des plus prometteur. En effet, toute une dynamique artistique et culturelle se développe sur ce territoire rural. 
 
Chaque année, une foule toujours plus nombreuse se presse au Festival des Humoristes de Tournon-sur-Rhône ou aux Etats généraux du film documentaire de Lussas. La culture est bel et bien la nouvelle ruée vers l’or de l’Ardèche !