Psychiatre, un professionnel aux oreilles affûtées

Note :
Expert en santé mentale, le psychiatre est un médecin qui œuvre à soigner les êtres en état de souffrance psychique. Pour surmonter des difficultés, un traumatisme, un changement ou simplement faire le point…Tout le monde peut, à un moment ou à un autre avoir besoin de consulter un psy. Mais que se cache t-il derrière le mot psychiatre, en quoi consiste réellement cette profession? 

 


Le médecin de l’âme

Avant d’aller plus loin, attardons nous sur le terme psychiatre. Provenant du grec, le mot psyche peut se traduire par l’âme ou l’esprit et iatros signifie médecin. Le psychiatre est donc le médecin de l’âme.
Aujourd’hui, on emploie le terme «psy» à tort et à travers. Il peut à la fois désigner un psychiatre mais aussi un psychologue, psychanalyste…..On rentre tout et n’importe quoi sous ce terme alors que tous ces professionnels n’ont pas exactement le même rôle. Contrairement au psychologue (bac+5) et psychothérapeute (pas de formation officielle) le psychiatre est avant tout médecin.
 
Après les 6 années de formation en médecine classique, l’étudiant se spécialise pendant 4 ou 5 ans (selon la spécialisation choisie) en psychiatrie. A l’issue de cette formation, qui inclut de nombreux stages, et débouche sur des connaissances très pointues dans le domaine, et, suite au passage de sa thèse, lui est délivré le diplôme d'état de docteur en médecine spécialisé en psychiatrie. Certains choisissent alors de se spécialiser en addictologie, neuropsychiatrie ou encore pédopsychiatrie...Les psychiatres sont donc des professionnels aux connaissances pointues qui ne choisissent pas leur voie à la légère. 

Des mots avant les cachets

Même si le psychiatre est le seul «psy» à pouvoir délivrer des médicaments, ce professionnel de l'écoute laisse une large part au dialogue pour soulager les individus qui viennent le consulter. Il doit pouvoir établir une relation de confiance avec ses malades, souvent fragiles,  afin de les aider dans leur processus de guérison. Mettre des mots sur la douleur de ses patients représente la plus grande partie de son travail. 
 
 
Le psychiatre fait preuve de méthode. Comme tout médecin, après avoir étudié le patient et s'être entretenu avec lui, il pose un diagnostic avant de choisir le mode de thérapie le plus adapté. Attentif et concentré, doté d'une excellente mémoire, d'un bon esprit d'analyse et de capacités relationnelles évidentes, le psychiatre sait adapter son discours et son oreille à chacun. Faisant preuve de patience, il doit respecter le rythme de chacun et ne pas s'impatienter du manque de résultats immédiats de certains malades. Le processus peut parfois être long. 

Un équilibre indispensable

Le psychiatre fait quotidiennement face à des êtres en souffrance. Il traite différentes formes de maladies mentales qui sont plus ou moins graves: troubles mentaux, troubles du comportement, stress, addictions, traumatismes...Il rencontre des cas parfois difficiles. Il doit donc savoir garder le recul nécessaire pour rester objectif et ne pas s'impliquer personnellement. La déontologie, comme dans toute autre branche de la médecine, a une importance capitale pour ce professionnel de la santé mentale. C'est pourquoi, à l'extérieur de son travail, il doit conserver un mode de vie sain et équilibré qui lui permet de s'évader et de garder la tête sur les épaules.
 
Les psychiatres peuvent exercer à l'hôpital ou en cabinet privé. Ils peuvent également agir en tant qu'experts auprès de tribunaux ou encore former les futurs psychiatres en choisissant d'enseigner.
Les modes d'exercice sont donc multiples et, dans le contexte actuel où l'on ne prends plus le temps de s'écouter, la profession a encore de beaux jours devant elle.
Retrouvez psychiatre dans votre département