Annuaire téléphonique des professionnels du 22 (Côtes-d'Armor)

Côtes-d'Armor
Contrairement à ses départements bretons voisins, les Côtes-d’Armor ne possèdent pas de grandes villes ni de stations balnéaires réputées. Mais on aurait tort de les considérer comme le « parent pauvre de la région » comme l’affirment certains.

D’une part parce qu’ils sont appréciés des touristes qui y achètent des résidences secondaires ou logent dans ses hôtels. D’autre part parce qu’ils sont l’un des principaux départements agricoles français. En effet, dans les Côtes-d’Armor, l’élevage porcin est érigé en maitre. A Plérin, le marché au cadran fixe même le cours du porc en France. Si l’industrie agro-alimentaire est très développée, la pêche occupe également une place importante dans le département. Les 17 ports de pêche des Côtes-d’Armor et l’exploitation de coquilles Saint-Jacques font la fierté de sa façade maritime. 

A Saint-Brieuc, ville numéro un en termes de population, la pêche, les fonctions administratives et commerciales, la recherche biologique et la chimie comptent parmi les activités phares. Nichée au bord de mer, son centre-ville accueille des grandes enseignes et un marché réputé ce qui en fait un lieu attractif pour les professionnels. 
 
Quant à Lannion, elle est spécialisée dans les télécommunications depuis les années 60 avec l’implantation de l’entreprise France Télécom R&D aujourd’hui devenue Orange Labs. Suivi par Alcatel et Sagem, ces sociétés ont de fait la ville l’un des grands pôles technologiques français. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la cité abrite l’Ecole nationale supérieure des sciences appliquées et de technologie ou encore le technopôle Anticipa dans lequel travaillent une centaine de PME. 
 
Mais saviez-vous que Lannion était aussi connue de l’autre côté de l’Atlantique ? En effet, la ville est le lieu d’arrivée du câble sous-marin Apollo qui est un des piliers de la diplomatie secrète américaine en Europe. Les Côtes-d’Armor ont bien des secrets à dévoiler...