Speedy, le pro de l’entretien automobile


Quel est le point commun entre un sac culte de chez Vuitton, deux super-héros de DC Comics et une enseigne de réparation et d’entretien automobile ? Le nom Speedy, bien sûr ! Il est vrai que l’on doit surtout la renommée de ce nom à un slogan publicitaire désormais ancré profondément dans la mémoire collective : « Va donc chez Speedy. Speedy ! ». 
 

 « Va donc chez Speedy. Speedy ! »

Aussi célèbre que « Carglass répare, Carglass remplace ou « Ju va bien, Juvamine », ce jingle scande toutes les publicités de l’enseigne depuis 1985. Efficace pour certains, crispant pour d’autres, fredonné par tous, il contribue à rendre l’enseigne incontournable auprès des milliers d’automobilistes.
 
Mais Speedy doit aussi sa notoriété à un homme : René Prévost. Lorsqu’il entre dans l’entreprise en 1991, treize ans après sa création, ce jeune homme d’affaires a l’idée de la développer en franchise. Speedy s’agrandira à la vitesse grand V pour quadriller toute la France. Plus de 20 ans plus tard, l’entreprise conserve ce modèle, une longévité exemplaire bien que trois fonds de placement se soient succédé à son capital ! 

Les déboires de Speedy

Dans les années 2010, Speedy patine. L’augmentation du prix du carburant, le pouvoir d’achat en berne et la concurrence féroce dans le marché de la réparation automobile porte un sérieux coup au moral de l’enseigne. La situation est d’autant plus grave que l’on juge son management instable, ses tarifs excessifs et ses garages vieillissants. Pour survivre, elle doit rapidement passer à la révision. Exit le groupe japonais a la tête de l’entreprise,
 
Speedy veut son indépendance et le contrôle total du volant. Son président Jacques Le Foll réalise un coup de maître en rachetant entièrement son entreprise. L’enseigne, dont la réputation reposait sur les vidanges et le remplacement d’amortisseurs, prend un nouveau virage en proposant des entretiens complets du véhicule. Pour assurer la pérennité de son entreprise, Jacques Le Foll mise également sur la qualité de ses services afin de fidéliser ses clients. Une stratégie qui s’avère payante puisqu’en 2015, Speedy décroche le titre de « Service Client de l’Année » dans sa catégorie avec plus de 95 % de clients satisfaits.
 

Speedy sur la bonne route

Aujourd’hui, Speedy passe le contrôle technique haut la main. Il faut dire que l’enseigne, qui comptabilise près de 130 points de vente dans le monde, sait bien s’entourer. Dunlop, Goodyear, Michelin, Bosch, Pirelli, Philips et Elf comptent parmi ses fournisseurs de renom. Passé maître dans l’art des pièces détachées et du service rapide, Speedy a surtout fait de la formation son atout majeur. Depuis 1997, au sein du Speedy Training Center, ce sont près de 5 000 stagiaires qui suivent une solide formation de 30 000 heures par an et qui décrocheront à la sortie non seulement , ils décrochent un diplôme, mais surtout un travail.
 
Speedy s’assure ainsi de la qualité de ses mécaniciens dans toutes ses franchises. Le dernier spot publicitaire, signé par le réalisateur Mathieu Amalric, met justement en lumière, avec humour, le savoir-faire de ses salariés qui se montrent à l’écoute de leurs clients. Nul besoin de mascotte ou de grands comédiens, la « patte Speedy », c’est avant tout celle de ses garagistes ! 
Retrouvez Speedy dans votre département