Annuaire téléphonique des professionnels du 52 (Haute-Marne)

Haute-Marne
Triste est de constater que la Haute-Marne souffre de l’exode rural. Saint-Dizier, la ville la plus peuplée, a perdu plus de 10 00 habitants en 30 ans.
Pourtant, le département fait preuve d’une richesse historique et culturelle incontestable. Diderot, Voltaire et le Général de Gaulle vécurent sur ces terres et y laissèrent beaucoup de leurs empreintes. La Haute-Marne est aussi un département où l’artisanat ne perd rien de sa superbe, particulièrement dans l’art de la fonte. Ici, on produit l’essentiel des fontes du mobilier urbain qui ornent non seulement Paris (dont notamment les fameuses entrées de métro de Guimard), mais également les grandes villes du monde entier. 
 
Toujours est-il que l’économie de la Haute-Marne connaît un fort déclin industriel. Les entreprises de mécanique, d’informatique ou d’automobile qui faisaient autrefois la richesse de Langres s’affaiblissent aujourd’hui et réduisent leurs effectifs. 
En sa qualité de préfecture du département, la ville de Chaumont semble tenir la barre grâce à son activité tertiaire. Les collèges, lycées, assurances et mutuelles comptent parmi les premiers employeurs de la ville.
 
L’établissement le plus important en termes de professionnels est d’ailleurs le centre hospitalier. Mais comme les autres villes du département, Chaumont subit la raréfaction de ses commerces de proximité. Les boucheries, boulangeries, poissonneries, cordonneries ferment tour à tour au profit des grandes surfaces. Quant au manque d’établissement de formation supérieure, il conduit les jeunes à désertifier le département pour les autres grandes villes de la région.
 
Résultat des courses, la Haute-Marne subit de plein fouet le vieillissement de sa population. Fort heureusement, cela a pour conséquence- de créer de nouveaux emplois liés aux services des personnes âgées. Les maisons de retraites, les infirmières et les professionnels de l’aide à domicile ne chôment pas.
 
Espérons que cela fasse naitre de nouvelles vocations et que les jeunes reviennent vivre dans le département le plus vert de France.