Des "mousquetaires" de la grande distribution qui marquent leur différence depui


C'est avec un certain Édouard Leclerc que Jean-Pierre Le Roch débute et ouvre un premier point de vente aux alentours de 1958. Mais ce qui était déjà le groupe Leclerc se scinde quelques dix années plus tard pour engendrer deux mastodontes de la grande distribution. EX Offices de distribution voit le jour des cendres de 90 anciens adhérents E.Leclerc. Encore dix ans et le groupe devient Intermarché, en 1972, se dotant rapidement d'un siège social parisien. Deux années de plus et il double déjà son nombre d'enseignes.

Les Mousquetaires : l'idéal du groupement égalitaire

Mais davantage que sa croissance rapide, c'est son fonctionnement qui séduit non seulement les clients, mais aussi les franchisés. Car l'enseigne ne se fait pas surnommer les « Mousquetaires de la distribution » pour rien. En effet, la société a une organisation unique dans le milieu : les décisions se font collectivement et démocratiquement par des adhérents investissant temps et capitaux dans un ou plusieurs magasins. Cette particularité étant probablement la source de la scission originelle, elle engendre une interdépendance et une mise en commun des ressources, de la gestion, de la direction et de la logistique des points de vente de manière plus ou moins poussée. Qu'ils soient locaux ou internationaux, les magasins sont ainsi tous nécessairement liés à un certain niveau de par cette organisation en groupement, sous une même appellation. Les membres en détiennent tout le capital et assurent ainsi – en théorie – une meilleure stabilité au groupe en cas de coups dur, hors de marché trop fluctuants.
 

Une croissance européenne en maillage serré

Le combat des débuts a cependant été en partie oublié : « offrir des produits de qualité à bas prix, dans des magasins de proximité, à taille humaine », n'est plus nécessairement vrai lorsque l'on aborde des superficies de 3.200 ou 6.700 m². Le reste demeurant à l'ordre du jour puisque le maillage en magasins du territoire est un des plus riches avec une enseigne tous les 17 km et les bas prix étant devenus l'obsession de toutes les enseignes de toutes les façons. Quant à la qualité, à chacun d'exercer son jugement. Les chiffres ont en tous les cas tendance à souligner une qualité et/ou des prix appréciés du public, puisque les 1.800 points de vente français ont dégagé plus de 20 milliards de chiffre d'affaires et ce, sans compter les sites étrangers évidemment.
 
Espagne, Portugal, Belgique, Serbie, Bosnie et Pologne sont autant de pays où le groupe s'implante dès 1988, le cap des 2000 magasins étant dépassé en 2002 au niveau européen et l'ensemble se montant aujourd'hui à 2300 enseignes. Le groupe est d'ailleurs troisième du secteur alimentaire en 2013, et ce avec une progression confortable. Pour fêter ses 40 ans et poursuivre son développement, Intermarché ne se repose pourtant pas sur ses lauriers. En 2009, ses déclinaisons « Hyper, Super, Contact et Express » viennent remplacer les Écomarchés et relais Mousquetaires, n'en laissant que quelques-uns épars, majoritairement dans des régions rurales. Beaucoup d'adhérents quittent à cet instant le groupement pour lui préférer d'autres marques à l'image de celles du groupe Carrefour ou encore Codifrance, par exemple.
 

Une progression constante qui n'est pas prête de s'arrêter

Malgré cela, Intermarché considère avoir une « stratégie pertinente » puisque la progression de toutes ses nouvelles appellations est supérieure à 10 % sur trois ans. Mais le groupement mise également sur la puissance de ses propres usines (plus de soixante), de ses marques magasin historiques (une quinzaine) et de plus de quarante bases logistiques dédiées ! Jouant sur de nombreux tableaux, mais surtout sur la proximité et la stabilité, Les Mousquetaires – demeurant le nom du groupement – réunit par ailleurs Netto, Bricomarché, Brico Cash, Roady et Poivre Rouge pour un total de 3.550 points de vente dans toute l'Europe.
 
Après 45 ans d'existence et une forme n'allant que s'améliorant, Intermarché ne paraît donc pas près de céder du terrain et continuera à proposer ses propres recettes de produits tout comme les meilleurs prix possibles à deux pas de chez vous pendant encore de nombreuses années.
 
 
Infos Pratiques :
 
Contacter les associations de consommateurs : http://www.quechoisir.org/app/un-litige/dpt.php

 

Retrouvez intermarché dans votre département